1 AN DE COVID, MA NOUVELLE VIE DE VOYAGEUSE

1 an, que le temps passe vite et en même temps que le temps m’a semblé long pour prendre et faire corps avec cette nouvelle vie, cette « parenthèse » comme j’aime l’appeler. Je pourrais me lamenter, mais honnêtement ce n’est pas dans mon ADN. J’aime voir que le verre est à moitié plein et non à moitié vide. Cette année a eu son lot de moments douloureux comme la perte d’être cher parti trop tôt de la Covid et, puis il y a eu tous ces petits moments magiques volés à cette pandémie. J’y ai retenu une certaine forme de résilience et surtout d’humilité face à cette vie surprenante qui peut nous broyer, mais qui m’a surtout réveillée pour la croquer pleinement ! Comme beaucoup, j’ai fini par prendre mes marques et même à cultiver une certaine forme de calme intérieur. Se réinventer a été mon mantra. Ce sont alors ouvert à moi des chemins auxquels je n’aurais peut-être jamais pensé voir, et même jamais explorer. Mon âme de voyageuse en quête d’aventures surprenantes, de rencontres singulières et d’expériences étonnantes a été récompensée. Je vous partage ici ces instants si précieux que la vie a bien voulu m’offrir :


Petit Paradis près de chez soi

Après le confirment, le besoin de respirer a été vital ! Qu’à cela ne tienne… Comme nombreux d’entre nous, je me suis mise à m’aventurer non loin de chez moi pour vivre des micro-escapades bien salvatrices. Grande surprise, l’Île-de-France regorge de lieu dont le secret est jalousement gardé. Pour preuve, mon cousin m’a fait une proposition que je ne pouvais refuser. Celui de m’enfoncer au cœur de l’Île-de-France pour y découvrir son petit paradis. Je partais très sincèrement sans aucune attente parce que je n’étais pas persuadée de l’intérêt, mais enfin passer du bon temps en famille, why not ! Après avoir embarqué dans le RER direction plein sud et quelques minutes supplémentaires en voiture, nous nous retrouvons dans la charmante bourgade de Seine-Port. Chargés de nos baluchons, nous nous posons face à un décor de carte poste à l’air bien bucolique. Ici, je respire à plein poumon à déconnexion, et ça seulement à quelques kilomètres de Paris. Je chill sur l’herbe et vais patauger dans l’eau entre le passage de 2 cygnes. Qui a dit qu’il fallait aller loin pour vivre une belle journée ! Je me promets de revenir l’été prochain avec un paddle ou un canoë pour explorer les environs préserver de la foule. L’aventure se vit aussi tout près de chez soi !


Contempler les beautés de l’hexagone…

Pandémie oblige, cet été il a fallu s’adapter pour enfin vivre, respirer, et surtout voyager, l’essence même de ma vie de voyageuse. La France s’est alors imposée comme une évidence. Je rêve beaucoup d’ailleurs, à en oublier que parfois le bonheur qui est là juste à nos pieds ! J’ai pris conscience que ces dernières années je n’avais pas autant que ça parcouru cette destination que tant d’autres voyageurs nous envient ! Je suis donc partie à la redécouverte de la France. En ouvrant mes chakras et explorant de nouveaux horizons au cœur de l’hexagone, je me suis fait surprendre par tant de beautés. Un enchantement que j’ai partagé en détail sur mon blog.



Bousculer ses habitudes du quotidien pour plus de solidarité

Métro, boulot, dodo… C’était mon lot quotidien avant la pandémie. La fermeture des frontières a arrêté net ma vie professionnelle et m’a contrainte à ralentir le rythme. Finalement, avec du recul est-ce vraiment si désagréable ? Faire une pause pour être plus à l’écoute des personnes qui nous entourent et participer mieux à la vie de notre communauté n’est-ce pas cela retrouver le sens qui parfois me manquait ? À la recherche d’une activité pour remplier mes « nouvelles journées » bien légères, je me suis retrouvée à accompagner un couple de seniors dans leur quotidien. Faire les courses, aller à la pharmacie, discuter et refaire le monde ensemble pour créer une nouvelle routine. Cela a été une révélation, une bouffée d’oxygène et plus que tout ça m’a apporté du sens que parfois au cours de ma vie j’avais perdu. Celle de me dire, mais là je fais quoi, et pourquoi au fond ? Je souhaite vivement poursuivre cette aventure humaine qui me remplie et m’apaise cela m’a rendu le sourire et le bonheur de donner de soi aux autres.


L’éloge de la lenteur pour vivre le voyage autrement

Le télétravail, c’est clairement imposé au cœur de cette pandémie. Sa démocratisation est-elle une bonne ou une mauvaise chose ? Je ne peux répondre à cette question, l’avenir nous le dira. Ce que j’entrevoie toutefois, c’est que cette nouvelle façon de travailler va nous permettre de voyager plus longtemps, plus loin, avec certitude, autrement, en trouvant l’équilibre fragile entre travail et plaisir. Tout reste à faire, mais ce qui est passionnant, c’est que nous serons les précurseurs pour les générations futures. Je suis optimiste ! Oui, cela est possible et clairement il nous tout à réinventer pour construire une nouvelle façon d’aller découvrir le monde et de l’explorer. Meilleur résolument, plus à l’écoute, plus bienveillant, clairement diffèrent où le slow-travel ne sera plus seulement une exception. Trop hâte de réenchanter l’univers du voyage et de l’aventure ! Il va peut-être que je repense la liste de mes envies… de voyages, pour cela RDV au prochain épisode !