SHIRAKAWEGO, UN VILLAGE AU CHARME D’ANTANT

Je m’enfonce dans la préfecture du Gifu pour découvrir le japon rural en plein cœur de la vallée de Shokawa. Je ne savais pas ce qui allait m’atteindre et surtout le coup de cœur que j’allais avoir. Parce que le Japon c’est des gratte-ciel à gogo et l’énergie de Tokyo, la tradition de Kyoto mais c’est aussi le charme et le patrimoine de la campagne et la montagne japonaise. Pour vous le prouver, je vous emmène découvrir le village de Shirakawego, réputé pour ses authentiques maisons au toit de chaume.



JE RESPIRE!

Niché au cœur des Alpes japonaises, je me poste en hauteur pour apprécier le panorama et le charme de ce « village de gaulois » made in japon ! D’ici, je peux mieux admirer les toits pentus de paille des maisons du village. Je crois que cette journée enneigée contribue à la magie des lieux. Je respire un grand coup pour me remplir les poumons de cet air montagneux. Je suis cernée par la montagne et la forêt à perte de vue, je n’ai qu’une hâte, c’est descendre dans la vallée pour déambuler à travers les petits sentiers du hameau et admirer chacune des particularités de ces maisons.




LA PRÉSERVATION DU PATRIMOINE…

Ici, on ne badine pas avec le patrimoine ! Des héros du quotidien œuvrent pour préserver l’architecture traditionnelle des maisons du village aux toits de chaume. C’est l’un des derniers villages de ce type, de style « gasshô-zukuri ». Il ne reste qu’une centaine de maisons dans leur jus qui aujourd’hui abritent des restos, boutiques, maisons d’hôtes et même musée. 500 personnes y vivent encore et contribuent à l’effort collectif pour continuer à préserver ce petit bijou classé au patrimoine mondial de l’Unesco. L’intérieur mérite aussi que l’on s’y attarde. Elles sont dans le même esprit, sobre avec des tatamis au sol et un foyer central pour se réchauffer, ce qui n’est pas du luxe après avoir affronter la neige.



…ET LE RESPECT DES TRADITIONS

Les anciens du village ont aussi à cœur de préserver leur tradition. Pour mieux comprendre cette aspiration, je décide de visiter un atelier pas comme les autres. Je me rends dans celui consacré à la fabrication des Zouris, ces tongs japonaises faite de paille. Les seniors se consacra bénévolement à leur fabrication, et je peux vous dire que pour l’avoir expérimenté, l’exercice se révèle hyper physique. Mais malgré la souffrance, le moment que j’ai passé en leur compagnie était délicieux et plein de tendresse. J’ai péniblement réussi à mettre la touche finale à une paire alors que mes maîtres arrivent à achevés pas moins de 2 paires par jour ! Moi, je dis Respect !



INFORMATION PRATIQUE

Comment s’y rendre ?

Il existe un bus de Nagoya à Gifu. Le trajet prend environ 2h30 pour 4 000 yen. Il a quelques 5 bus/jour qui vous déposerons à l'entrée du village.

Ou dormir ?

Il existe plusieurs des maisons d'hôte. Je vous recommande de vous adresser à l’office de tourisme pour connaitre les dispos et surtout réserver. Les japonais ne parlent que très peu l’anglais. Ici pas du tout ! Donc ils feront le relais entre vous et les différents propriétaires.

Attention pas de distributeur de billet juste un change donc prévoir du liquide !

#Japon #Japan #Shirakawego #villageaucharmedantant #gifu #valléedeShokawa #Alpejaponaise #gasshôzukuri #fabricationdesZouris

© 2017 MY RING TRAVEL

  • Grey Twitter Icon
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Pinterest Icon
  • Grey YouTube Icon
  • Grey Instagram Icon