LES AMAS, CES FEMMES COURAGES

Je sais que je vais surement me répéter mais l’une des choses que j’apprécie le plus en voyage sont les extraordinaires rencontres que l’on peut faire et qui nous change à jamais. Mon voyage au Japon a répondu à toutes mes espérances de ce point de vue, et je me devais de partager avec vous l’une d’entre elle. C’est dans le village Osatu à quelques kilomètres de Nagoya au le sud-est du Japon, que j’ai partagé un moment avec Reiko et ses copines. Qui sont-elles ? Des amas, ces pêcheuses-plongeuses hors du commun. Rencontre !


J'AI CASSE LA CROÛTE…

Les amas savent recevoir ! Le RDV était pris donné dans leur cabane de pêcheuses. En entrant un petit foyer central m’attendait avec non loin, un joli plateau de fruit de mer résultat de leur pêche du jour. En cette fin de journée, elles m’avaient réservés un apéro-barbecue. L’une d’entre elle s’installe avec élégance à proximité du feu pour cuisiner avec patience, et me servir avec gentillesse les crustacés tout chaud ! Pour me désaltérer, j’ai droit à un jus de yuzu, cet agrume à la saveur très particulière qui se rapproche du citron. Cette charmante cabane leur sert surtout de repère pour se changer, se réchauffer et prendre leur repas après la pêche. Entre ses 4 murs, je ressens surtout l’esprit de camaraderie qui règne entre elles.



…ET DÉCOUVERT LEUR MÉTIER

C’est au cours d’un documentaire que j’avais découvert le quotidien des amas. Ces femmes perdurent depuis plus de 2 000 ans la pêche en apnée de fruits de mer. Pour cela, chaque jour ces femmes courages plongent dans l’océan dans la région de Toba, pour récolter oursins, homard et ormeaux. Le secret de leur plonger, la respiration ! Elles n’hésitent pas à me montrer comment elles respirent avant de plonger pour leur permettre de rester le plus longtemps possible dans l’eau. J’apprends aussi qu’elles partent en équipe de 5/6 personnes à environ 400/500 mètres du large. Pour atteindre plus facilement les 10 m de fond, elles utilisent d’ailleurs des ceintures de 7 kilos. Ces femmes extraordinaires m’inspirent ! Leur courage et leur détermination au quotidien force le respect. Dans la région elles sont encore une centaine, et ici pas de retraite ! Elles pêchent jusque 83 ans…



J’AI DANSE EN LEUR COMPAGNIE

Pour conclure cette belle rencontre, elle me propose un « vis ma vie » en endossant leur tenue. C’est sans hésite, que j’enfile grâce à leur aide mes vêtements de ama. Un vrai moment de rigolade ! Ahhh j’étais belle en ama ! Mais cette expérience ne s’arrête pas là puisqu’elle me propose de rentrer dans la danse… J’ai juste suivi le mouv’ et j’avoue que je m’en suis pas mal sortie. Cela m’a surtout permise de côtoyer un peu mieux l’univers des amas et leurs rites. Une immersion comme je les aime !



INFORMATIONS PRATIQUES

Ama Hut Haciman

1094 Osatsu, Toba City, Mie, Japon

Facebook

Site Web

Email

Vous trouverez sur leur site toutes les informations utiles qui vous seront nécessaires pour vous rendre sur place (transport + hôtel). Elles disposent même d’une navette gratuite pour se rendre de la gare de Toba à leur cabane.


#Japon #Japan #Osatu #VillageOsatu #Toba #Mie #LesAmas #FemmesPlongeuses #pêcheusesplongeuses #BarbecuedeCrustacés #plateaudefruitdemer #récolteroursinshomardetormeaux #danseraveclesamas #AmaHutHaciman #Cabanedepecheuses